Buddy, l’avatar des enfants malades, au cœur du concept de l'école inclusive

Jamais sans ma classe : 1750 robots Buddy livrés dans toutes les académies de France métropolitaine et d’outre-mer

Poursuivre sa scolarité, même hospitalisé, et garder des liens avec sa classe, c’est aujourd’hui possible grâce à Buddy, l’avatar des enfants malades.

Buddy, le robot émotionnel, a rejoint le programme TED-i (« Travailler ensemble à distance et en interaction »), un dispositif innovant de télé-éducation inclusive de 4000 robots de téléprésence, mis à disposition par le Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse, au service de l’accompagnement scolaire des élèves empêchés par des maladies graves et de longue durée.

Financé par le Programme Investissements d’avenir 2 (PIA 2) et piloté par le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI), ce programme au service d’une école inclusive, a été généralisé à l’ensemble des académies au printemps 2021, suite à un marché public portant sur la fourniture, la livraison et la maintenance de systèmes de télé-présence robotisés (STPR).

Principalement destinés à soutenir les élèves empêchés de la maternelle au collège, les robots Buddy permettent aux élèves à distance, d’être “télé-présents”.

Ainsi, pas moins de 1750 robots Buddy, entièrement conçus et fabriqués en France, ont été livrés dans les académies de France métropolitaine et d’outre-mer.

TED-i : Un projet d’inclusion scolaire unique au monde

Chaque année, près de 11 000 élèves accidentés ou souffrant d’une maladie chronique ou de longue durée sont scolarisés dans les établissements hospitaliers et sanitaires, selon le Ministère de l’Education Nationale (2)

Le Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse a donc donné naissance au programme TED-i en 2021 dans le but de favoriser l‘inclusion des enfants « hospitalisés ou maintenus à domicile ».

 

Ce programme national TED-i prévoit une première dotation de 4000 systèmes de téléprésence robotisés, destinés à être attribués aux enfants et aux jeunes, de la maternelle à l’université, qui sont empêchés par la maladie, hospitalisés ou maintenus en soins chroniques à domicile.

TED-i vise à atténuer les conséquences de la rupture avec l’environnement scolaire ou de formation du jeune isolé, et à faciliter son retour en classe, tant pour les apprentissages que pour la poursuite d’une inclusion et d’une socialisation réelles.

Zoom sur le dispositif de téléprésence avec Buddy

Buddy permet de faire vivre une expérience immersive à l’utilisateur distant, en transcendant la distance physique, et pour le faire se sentir émotionnellement connecté avec les autres.

Son design épuré et lisse, avec son corps tout en courbes douces, ses grands yeux pétillants et son sourire irradiant l’atmosphère, suscite l’empathie et l’envie d’interagir.

Doté d’une multitude de capteurs, de caméras, de haut-parleurs, de microphones, Buddy peut se déplacer, détecter les obstacles, ou encore ressentir les caresses, permettant une interaction naturelle.

En effet, la fonction de téléprésence de Buddy peut placer instantanément l’utilisateur n’importe où dans le monde à un emplacement distant, offrant ainsi une présence physique via un engagement virtuel. Cela permet de connecter l’utilisateur aux autres d’une manière unique que les produits de vidéoconférence traditionnels ne peuvent pas offrir.

A l’école, tel un véritable camarade de classe, Buddy ne se contente pas d’être un simple dispositif présentiel pour l’enfant malade. Il permet de créer du lien par son design émotionnel, adapté aux enfants pour être accepté comme un vrai copain de classe.

Les enfants sont très sensibles au design de Buddy. Ils le considèrent comme un vrai être vivant et donne ainsi l’impression que l’élève absent est physiquement présent. Ainsi l’enfant malade, est valorisé par l’utilisation du robot. 

Le robot Buddy génère de l’empathie de la part des autres élèves. Les effets attendus sont également le développement de la solidarité et de l’attention.

Buddy devient ainsi les yeux, les oreilles et la voix de l’enfant éloigné pour l’aider à poursuivre sa scolarité et continuer à participer à distance aux activités de sa classe.

Depuis sa chambre d’hôpital ou son lieu de convalescence, Buddy permet à l’élève empêché d’interagir avec sa classe en émettant des signes d’interactivité (humeurs, messages, demande de parole, etc.), de se déplacer dans la salle de classe ou encore de suivre ses camarades en cours de récréation, à la cantine ou en sortie scolaire.

Buddy agit en tant qu’avatar de l’enfant, qui le pilote à distance via une tablette, lui permettant d’interagir avec ses camarades et l’enseignant en utilisant des mouvements et des émotions en plus de la communication vidéo en temps réel.

Les fonctionnalités de Buddy sont variées. Elles donnent par exemple à l’élève empêché la possibilité de :

  • lever la main pour demander la parole,
  • s’exprimer à l’oral comme à l’écrit en saisissant des petits textes,
  • regarder dans toutes les directions en pilotant la tête du robot,
  • se rapprocher du tableau et prendre en photo les supports de cours.

L’écran tactile du robot permet à l’enfant de pouvoir rentrer en interaction avec Buddy et autrui, à travers un retour de flux audio et vidéo.

Sur le visage du robot, l’enfant peut soit afficher une émotion de son choix, soit se filmer en temps réel, comme dans une visioconférence. Par exemple, si l’élève distant ne souhaite pas se montrer à ses camarades, il peut afficher à la place de son visage une expression de Buddy de son choix, et retranscrire ainsi en temps réel son état émotionnel : s’il est heureux, fatigué, en colère… grâce à un visage expressif animé. Le visage du robot transmet les expressions et émotions de Buddy ainsi que le retour vidéo de l’enfant à distance.

Connecté en Wi-Fi ou 4G, Buddy offre également une grande mobilité et autonomie pour être utilisé en dehors de la classe, de part son poids et sa petite taille, et ainsi permettre à l’enfant de participer à des activités socio-culturelles.

Quand on sait que la socialisation favorise les chances de guérison des enfants, Buddy apparaît dès lors comme un véritable super-héros.

Le succès au rendez-vous !

Les premiers retours d’expérience ont mis en avant des bénéfices tangibles pour les élèves bénéficiaires du dispositif TED-i et une forte satisfaction de la part des élèves, de leurs familles ainsi que le corps enseignant.

De nombreux apports ont été démontrés tant sur le plan social que pédagogique pour les élèves malades.

Ils ont bénéficié de Buddy, découvrez ce qu’ils en pensent !

A n’en pas douter, l’utilité sociale de Buddy n’est plus à prouver, au vu des nombreux témoignages élogieux des différentes parties prenantes du programme TED-i, attestant l’impact positif du dispositif sur l’inclusion des enfants malades. 

Famille et enseignants s'accordent à dire qu'il s'agit d'un outil extraordinaire

Les enseignants

Les parents

Les élèves

Un projet inclusif qui a fait des émules au-delà des frontières et de l’école

Le projet Avatar Kids

Fort de ce premier succès avec le Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse, Blue Frog Robotics a étendu à davantage de marchés son offre de téléprésence inclusive, notamment en Suisse avec le projet “Avatar Kids”, en collaboration avec son partenaire Avatarion Technology AG et la Fondation Planète Enfants Malades qui a comme mission d’améliorer le quotidien et le bien-être de quelques 8500 enfants et adolescents traités ou hospitalisés chaque année dans les services pédiatriques lausannois du CHUV.

Le projet Avatar Kids consiste à mettre à disposition des familles d’enfants traités ou hospitalisés au CHUV ou à l’hôpital de l’enfance, le robot Buddy qui deviendra l’avatar d’un enfant au sein d’une classe en cas d’absences prolongées de cet enfant malade.

Grâce au soutien de la société Avatarion qui distribue Buddy en Suisse, le robot est placé à disposition de l’enfant et de sa famille par la Fondation Planètes Enfants Malades qui vise à illuminer le quotidien des enfants et adolescents hospitalisés au CHUV et à l’Hôpital de l’Enfance.

À ce jour, la Fondation Planètes Enfants Malades a déjà déployé ce projet dans les cantons de Vaud, Neuchâtel, Fribourg, du Jura et du Valais.

De la chambre stérile à la maison

Buddy maintient également le lien familial, grâce à la collaboration avec l’association The Hope of Princesse Manon, en lien avec l’équipe du service d’hémato-oncologie du CHU de Toulouse.  

Buddy est accueilli au sein de sa cellule familiale. A l’aide d’une tablette disponible dans sa chambre d’hôpital, le jeune patient peut appeler Buddy pour se connecter à lui afin de voir et d’entendre ce qu’il se passe chez lui.

Il peut déplacer Buddy au grès de ses envies et en fonction de ce qu’il se passe dans la maison : dans la chambre d’un de ses frères ou sœurs pour jouer à distance avec elle ou lui, dans la salle à manger pour participer aux discussions pendant le repas familial, dans le salon pour goûter en même temps que la fratrie. Avec Buddy, il est aussi possible de créer une galerie de photos des moments vécus par la famille pendant lesquels l’enfant n’est pas présent. Il peut ainsi les regarder quand il le souhaite. 

SOURCES

Communiqué de presse

Projet TED-i

Projet Avatar Kids

Projet The Hope of Princess Manon

+33 (0)7 66 07 52 90
DEVENIR PARTENAIRE
ACHETER BUDDY